Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 22:47

 

Avec ses sommets arrondis d'anciens volcans, si nombreux, si denses, qu'il faut impérativement les contourner, pour gagner la vallée voisine, cependant toute proche, à vol d'oiseau !

Avec ses vallées où se nichent petites villes et villages, minuscules hameaux habités de quelques familles, fermes isolées - pas trop cependant, car les hivers sont rudes, froids, neigeux, compliquent la vie, et rendent l'entraide indispensable.

Avec ses plateaux où le vent est roi. Seule une petite église solitaire,  de temps en temps, lui tient tête...

Avec ses maisons de granit dont la nature décline les gris à l'infini : gris perle, gris clairs, gris souris, anthracite, frôlant le noir au point que les bâtisseurs choisissent de cercler les pierres austères et puissantes, de mortier blanc.

Parfois, comme pour tromper son monde, voilà que le granit se donne du beige, du rose même, et toutes les variations de rouille !

 

Avec ses villages perchés où personne ne les imagine, là, à cheval sur une crête, sans doute pour surveiller les vallées, vraisemblablement pour faire payer le passage...

 

Le Cantal a des allures de bout du monde  qui impressionnent, bouleversent et remplissent de joie le voyageur en quête de dépaysement et d'émotions !

 

Parce que l'on ne peut tout dire en un seul article, je me soumets bien volontiers à l'invitation de la Communauté Nature & Patrimoine qui a souhaité que nous partagions avec tous et toutes, les images d'églises ou de chapelles que nous avons glanées dans nos errances touristiques.

J'ai choisi de vous montrer quelques églises typiques du Cantal et de l'Aveyron. 


Cantal-Eglise-.jpg

 

Beaucoup d'églises romanes, dans cette région, dont les contours dépassent largement le département, puisqu'elle englobe aussi bien le sud de l'Auvergne que l'Aveyron, la région d'Entraygues à Laguiole.

Toutes sont remarquables avec leur clocher rectangulaire, pourvu de trois à quatre cloches.

Cantal-Eglise-PESTEILS.jpg 

Détail d'un clocher avec son toit de lauzes.

 

Cantal-Eglise-Region-Entraygues-A-.jpg 

Celle-ci a perdu ses cloches. Elle est petite et son clocher semble bien disproportionné .

 

Cantal-Eglise-Region-Entraygues-B.jpg 

Souvent, le clocher est surmonté d'une élégante horloge qui contraste avec la rusticité de l'ensemble.

 

Cantal-Eglise-fortifiee-.jpgÉglise fortifiée de campagne.

 

Cantal-Eglise--Village-perche.jpg

Village perché, à cheval sur la crête. De chaque côté, un ravin. Sans doute pour décourager, autrefois, d'éventuels assaillants.

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-1.jpg

L'église d'Albinhac a été construite vraisemblablement au XVe siècle. Son clocher, sa cloche et le décor intérieur ont été placés sous la protection des Monuments Historiques.

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-2.jpg 

Le clocher, massif, rend l'ensemble trapu. Malgré tout, quelques pierres sculptées agrémentent le porche caractéristique, par son emplacement sur le côté.

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-4.jpg

 

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-3.jpg

Le motif est intéressant avec cette tête composée de trois faces - Quelle en est la signification ? - tout comme la couleur des pierres.

A l'intérieur, l'église est sobre, minimaliste. Mais elle recèle une étonnante curiosité.

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-5.jpg   Une sculpture représente, non un   squelette, comme c'est généralement le cas, dans les allégories de la Mort, chères au Moyen Âge, mais un cadavre ! Il se tient debout, une hache dans la main gauche, et non la traditionnelle faux, et retient de sa main droite, les viscères qui s'échappent du ventre.

Cette représentation de la mort, très dérangeante pour nous, au XXIe siècle, n'avait rien de choquant pour les hommes du Moyen Âge, habitués à côtoyer sans cesse la mort, à travers les guerres, les brigandages, les épidémies de peste, les famines, les accouchements, etc. A la fin du Moyen Âge, la décomposition des corps est un thème artistique !

Un autre détail capte notre attention. Regardez la position des jambes : croisées, elles esquissent un pas de danse...

Il s'agit bien d'une danse macabre, que l'on retrouve dans la peinture, la sculpture et même le théâtre, sous la forme de ballets où vivants et "morts" s'agitent en cadence. Ce thème abondamment traité au Moyen Âge, a sans doute été la première notion d'égalité. Il a été illustré dans la peinture plus tard par le graveur Hans Holbein (XVIe), et dans toute l'Europe. Le poète Baudelaire s'en est emparé, en musique, on connait Camille Saint-Saens, Liszt, Chostakovitch et, surprenant, les Rolling Stones !

Nos ancêtres eurent-ils des goûts morbides ? Il est imaginable que certains aient pratiqué la dérision, la meilleure arme contre la condition humaine. Se moquer de sa propre mort, en rire, pour en triompher symboliquement et éloigner l'angoisse !

Les fidèles ne devaient pas oublier (et ne pouvaient pas non plus) la fragilité de la vie, la vanité de tout bien matériel, fusse son propre corps ! et l'impérieuse nécessité de ne pas attendre pour sauver son âme. Ce qui a du les consoler, savoir que la mort faucherait aussi les papes, les rois, les seigneurs, enfin tous ceux qui les opprimaient.

Quant aux artistes, condamnés de fait à traiter presque exclusivement les thèmes religieux - Même Goya, beaucoup plus tard, eut des problèmes avec l'Inquisition ! - il leur a fallu beaucoup de talent pour réaliser de la beauté avec de tels sujets.


Pour terminer, voici une dernière image du clocher d'Albinhac, caché par l'exubérance (la vie !) de la nature en été.

 

Aveyron-Eglise-Albinhac-6.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by morvane - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Randonnée et Nature 22/04/2013 19:05


Décidemment l'Auvergne recèle de nombreux trésors de pierre. Superbe reportage. Cordialement. C&B

melbeausiteweb 20/04/2013 22:29


Ce sont de très belles églises que vous nous présentez là, de caractère. Bonne soirée

Gabray 20/04/2013 09:34


J'aime beaucoup ce bel article sur nos églises


je le trouve très intéressant et avec de belles photos ...


Merci pour ta participation à notre communauté.


Cordiales amitiés & à +  

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens