Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 21:08

Des champs de bataille de la Somme à ceux de la Marne, avant de découvrir le magnifique Musée de la Grande Guerre de Meaux, j’ai eu envie de revoir, après bien des années, la belle ville de REIMS. Il y a beaucoup à dire sur cette ville, sa cathédrale, son animation, mais aujourd’hui, c’est dans son musée de l’Automobile que je vous invite à rêver.

 

 

Pour moi, l’automobile a toujours été à la fois un moyen de transport, certes, qui rime avec indépendance (moins de contraintes que le train avec ses horaires et ses gares très éloignées en campagne), mais aussi avec le progrès, l’aventure technique due à l’audace des ingénieurs et constructeurs, l’aventure humaine et sportive des courses et grands prix, enfin avec la beauté, l’élégance des formes, des couleurs et la musique des moteurs en marche comme, par exemple, les moteurs des premières Ferrari que l’on peut écouter avec ravissement, au Musée de l’Automobile de Turin.

Une rutilante S.C.A.R. avec carrosserie Torpédo.
Une rutilante S.C.A.R. avec carrosserie Torpédo.

Une rutilante S.C.A.R. avec carrosserie Torpédo.

Cela m’évoque le petit roman que Christiane ROCHEFORT écrivit en 1961 « Les petits enfants du siècle », où son héroïne, ainée d’une famille populaire nombreuse décrit avec un humour sarcastique et désabusé sa famille insupportable qui représente assez bien les préoccupations et l’ambiance « pré-société-de-consommation». Roman drôle et noir. Certes, la société y est caricaturée, mais il y a toujours du vrai dans la caricature.

En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !
En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !

Dans le passage que je vous propose, la famille part en vacances pour la première fois, à l’hôtel. Josyane décrit alors les activités (promenades) et les discussions interminables où chaque adulte tentait de montrer sa science et d’avoir raison sur tout. Inévitablement, les hommes parlaient des voitures.

« Ils étaient intarissables… traitant tous les sujets avec autorité, chacun tenant à montrer aux autres qu’il en connaissait un bout … surtout sur les bagnoles… dont aucune n’avait de secret pour eux. L’Aston et sa direction fragile, la Jaguar et ses p… d’amortisseurs et l’Alfa avec ses réglages perpétuels, la 220 S L ça c’était de la vraie voiture mais il fallait aller en Allemagne chaque fois qu’elle perdait un boulon, quant aux Américaines n’en parlons pas c’est des veaux et bref en fin de compte le mieux c’était la bonne petite Voiture Française, qui réunit le plus de qualités sous le plus petit volume et économique, 5 litres au cent la 4 CV et tellement pratique avec son moteur derrière… »

Christiane ROCHEFORT : Les Petits enfants du siècle. Livre de Poche, p.65.

Il est vrai que l’automobile a d’abord été l’affaire des hommes, parce qu’ils occupaient une position dominante par rapport aux femmes cantonnées au foyer, ou lorsqu’elles travaillaient sous-payées, et parce qu’ils assuraient principalement les revenus de la famille. Aussi les débuts de la production de masse, en réduisant les coûts de fabrication, a permis sa démocratisation, a permis également aux travailleurs d’aller chercher du travail plus loin, etc…

Mon but n’étant pas ici de développer un historique, il est temps que je vous fasse rêver à mon tour en vous proposant une sélection de modèles tels que le Musée automobile de REIMS les a mis en scène.

 

Voici un authentique « TAXI de la Marne », un RENAULT AG1. Pour rappel :
Voici un authentique « TAXI de la Marne », un RENAULT AG1. Pour rappel :

Voici un authentique « TAXI de la Marne », un RENAULT AG1. Pour rappel :

Nous sommes au début septembre 1914. Les avant-gardes allemandes sont en Seine et Marne et menacent la capitale. Les réseaux ferroviaires sont insuffisants. Le général GALLIENI, gouverneur militaire de Paris, a l’idée de réquisitionner 1100 taxis parisiens pour acheminer la 7 e division d’infanterie au front, chaque taxi pouvant emmener 5 hommes avec leur paquetage, malgré le coût exorbitant. 4000 hommes environ seront acheminés ainsi, une goutte d’eau. Néanmoins l’impact psychologique sera essentiel en montrant la détermination de la France à contenir l’avancée ennemie et à défendre Paris.

C’est un musée qui mérite le détour par l’état impeccable des voitures, le dévouement des personnes grâce auxquelles nous pouvons les admirer magnifiquement conservées. Elles appartiennent soit au musée, soit à des personnes privées qui les prêtent gracieusement pour notre plus grand plaisir. Chaque modèle est assorti d’une notice technique. La difficulté de photographier les modèles, les notices – les voitures sont protégées d’une petite barrière – ont sérieusement entravé mes cadrages et m’ont empêché également de signaler l’appartenance des modèles présentés. Je m’en excuse.

Le nombre m’a obligée à faire un choix chronologique ? Thématique ? J’ai choisi pour ce premier article de vous proposer une quinzaine d’automobiles parmi les débuts jusqu’aux années 1930.

 

Voici, ci-dessus, un magnifique coupé AX RENAULT de 1908.

CITROËN Type A, carrosserie Torpédo, de 1919, qui pouvait rouler à 68 km/h.

CITROËN Type A, carrosserie Torpédo, de 1919, qui pouvait rouler à 68 km/h.

AMILCAR C4 Cabriolet, skiff 2 places, 33 chevaux réels, 1923.

AMILCAR C4 Cabriolet, skiff 2 places, 33 chevaux réels, 1923.

RENAULT MT Torpedo à 3 places & une seule porte. Avec ses 18 chevaux réels, elle pouvait rouler à 60 km/h. 1925

RENAULT MT Torpedo à 3 places & une seule porte. Avec ses 18 chevaux réels, elle pouvait rouler à 60 km/h. 1925

SIMA-VIOLET Type 500. Cycle car biplace, 11 chevaux réels, 80 km/h. 1925.
SIMA-VIOLET Type 500. Cycle car biplace, 11 chevaux réels, 80 km/h. 1925.

SIMA-VIOLET Type 500. Cycle car biplace, 11 chevaux réels, 80 km/h. 1925.

SUERE Type D. Berline Landolet. 80 km/h. 1925.

SUERE Type D. Berline Landolet. 80 km/h. 1925.

CHAIGNEAU-BRASIER TD4, Limousine, 90 km/h. 1927.

CHAIGNEAU-BRASIER TD4, Limousine, 90 km/h. 1927.

En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !
En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !
RENAULT NN2. 1928. Cette berline remporta un gros succès commercial.

RENAULT NN2. 1928. Cette berline remporta un gros succès commercial.

CITROËN AC 8, Coupé d’usine,2 places. 1929.

CITROËN AC 8, Coupé d’usine,2 places. 1929.

LA LICORNE B V, 1913.
LA LICORNE B V, 1913.

LA LICORNE B V, 1913.

 

En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !
En voiture, pour le Musée de l’AUTOMOBILE de REIMS !
CITROËN C 3, 1925. Modèle commercial.
CITROËN C 3, 1925. Modèle commercial.
CITROËN C 3, 1925. Modèle commercial.

CITROËN C 3, 1925. Modèle commercial.

Mes sources :

D’abord, les notices du musée, quand j’ai pu les photographier.

Ensuite, au hasard de mes recherches sur le Net, le site « Antiquités Brocante de la Tour » qui cite lui-même l’Encyclopédie des voitures anciennes Edita, dont voici le lien : <www.antiqbrocdelatour.com> et des allées et venues suivant les modèles, pas toujours couronnées de succès.

Je vous souhaite un bon moment de rêve. Le Musée étant très riche, je lui consacrerai un ou deux autres articles une autre fois.

Ce qui a guidé mon choix pour cette présentation des voitures françaises est à la fois subjectif et technique, au sens où la qualité photographique, l’impossibilité de cadrer correctement m’ont imposé des choix.

Enfin, je voudrais attirer l’attention sur un point d’importance. Les responsables du musée avouent être inquiets pour l’avenir du musée, car d’autres ont déjà fermé leurs portes… C’est sans doute un problème de budget. Alors, ALLEZ-Y chaque fois que vous le pouvez !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens