Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 15:52
Au bord de la route, rencontre surprenante.
Au bord de la route, rencontre surprenante.

Certainement, avec un peu d’imagination… En tous cas, ils s’exposent à la vue de tous, le plus simplement du monde. Pas de danger qu’on les kidnappe, ils sont si encombrants. Le promeneur séduit par leur forme parfaite et l’évocation des mondes perdus qu’ils suggèrent, ne risque pas d’en dénicher le moindre. Tout au plus, les prendre en photographie.

Des œufs de dinosaure au bord de la route ?

En réalité, la forme et la taille ont dû jouer dans cette dénomination, car la réalité est tout autre.

Géologiquement parlant, il s’agit de boules de grès qui se sont formées il y a des millions d’années, dans un banc de grès, d’où elles tirent leur origine. D’après les scientifiques, c’est la présence de silice dans le calcaire qui les a cimentées à des degrés divers autour des grains de quartz, donnant ce relief étonnant.

Leur localisation géographique est précise. On les trouve sur un territoire qui va de Dieulefit au Rosanais, particulièrement dans la région du village médiéval de Saint-André-de-Rosans, sur la route qui mène au Mont Risou.

Le Rosanais se situe dans le Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales. A mi-chemin entre les Alpes et la Provence, entre les villes de Nyons, à l’ouest et Serres, à l’est, il s’étale entre deux départements : la Drôme et les Hautes Alpes.

Pays de moyennes montagnes, nous sommes ici dans les Préalpes du Sud, avec comme point culminant le Mont Risou qui s’élève jusqu’à 1181 mètres d’altitude.

L'arête acérée du Mont Risou.

L'arête acérée du Mont Risou.

Ces montagnes au relief découpé se plaisent à égarer l’imagination du promeneur qui est souvent enclin à les confondre avec de vieux châteaux en ruines, vestiges des guerres de religion – c’est possible – du XVIe siècle.

Des œufs de dinosaure au bord de la route ?
Des œufs de dinosaure au bord de la route ?

Personne ne s’étonne qu’il soit attrayant pour les randonneurs, cyclistes et admirateurs de nature et de terroir authentique.

Cependant, il révèle d’autres richesses, patrimoniales celles-ci, par ses nombreux vestiges moyenâgeux, témoins d’un riche passé, que ses habitants s’efforcent de conserver voire de restaurer quand il y a lieu. Ce sera l’objet d’un prochain article.

Pour clore cette découverte un peu inattendue : je devais faire étape en me rendant en Italie par le Mont Genèvre, voici l’itinéraire que j’ai suivi, en venant de Provence.

D’abord la A51 jusqu’à la ville de Sisteron, abandonnée au nord (sortie 23) pour la D4075 ou route de Gap, jusqu’à Laragne-Montéglin. Là, j’ai suivi la D1075 jusqu’à Eyguians où j’ai pris la D949 qui mène tout droit (c’est une façon de parler, car la petite route est plutôt sinueuse) à Saint-André de Rosans.

A ceux qui veulent admirer les « œufs », je voudrais citer le site généreux du photographe et poète Jean-Marc Foulon :

http://www.foulonjm.com/img/img-oeufs-dinausores/slides/boules-gres-74web.html

Partager cet article

Repost 0
Published by morvane - dans Nature
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens