Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 17:02

Denis Brognard nous a présenté dimanche 13 avril, le magazine consacré à l’automobile, qu’il anime sur TF1 : AUTOMOTO. L’émission était diffusée de MONTBELIARD où se trouve l’entreprise Peugeot.

La ville voisine, SOCHAUX, abrite le

Musée de l’Aventure Peugeot

et notre journaliste en a profité pour faire découvrir quelques modèles anciens.

Comme je l’ai visité l’été dernier et que j'aime les voitures et les belles œuvres humaines, à mon tour de vous faire partager la célèbre aventure industrielle qui se confond avec une aventure sociale.

En effet, au cours des deux siècles passés,  le progrès technique a permis peu à peu une élévation du niveau de vie et de profonds changements dans les modes de vie.

Nous sommes passés des automobiles fabriquées quasiment de façon artisanale donc inaccessible au plus grand nombre – vous en verrez une qui fut construite en un unique exemplaire ! - à une production industrielle de masse, grâce aux chaînes de montage. Avec un travail mieux organisé et plus rapide, on fabriquait plus dans le même temps. De ce fait, la productivité augmentait et les ouvriers purent acheter les voitures qu'ils fabriquaient.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Pourquoi « Musée de l’Aventure Peugeot » et non Musée de l’Automobile ?

 

Envahis comme nous le sommes, du fait de la mondialisation, de produits étrangers en particulier chinois, nous oublions qu’autrefois, l’outillage, les ustensiles de cuisine, les bicyclettes, les machines à coudre et même les toutes premières machines à laver, ont arboré le « lion » de la célèbre entreprise française.

Par ailleurs, l’inventivité et la volonté de progrès de la firme franc-comtoise ont poussé le plus loin possible leurs investigations, dans de nombreux domaines de la vie, contribuant à dessiner l’image du bonheur matériel désormais indispensable.

On sait que la 2e partie du XXe siècle contestera (tout en en profitant) cette société de consommation et de gaspillage.

Mais, à la fin du XIXe siècle, on n’imagine pas cela. On pense surtout à améliorer le travail et la vie, qui sont durs.

 

Aujourd’hui, j’ai choisi de limiter mon évocation aux automobiles.

Je dédie cet article à celles et ceux qui aiment les aventures humaines, technologiques et scientifiques, ainsi que les voitures qui ne sont pas seulement des objets utiles, mais des œuvres issues de l’imagination humaine, de l’intelligence, de la foi en l’avenir.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Ce Type 3 Vis-à-vis de 1891 n’a pas encore de volant, encore moins de pare-brise. Il n’est pas éloigné, par sa forme et son esprit, des carrosses tirés par des chevaux !

Le Type 4 Vis-à-vis suivant, appelé « Marguerite » a été construit en un seul exemplaire en 1892, à la demande du Bey de Tunis, d’où ce décor inspiré de l’art mauresque.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Un peu d’histoire.

La famille Peugeot était implantée en Franche-Comté (région de Montbéliard), depuis le XVe siècle. Carrefour entre l’Allemagne, la France et la Suisse, cette région avait vocation à l’essor économique dû à la Révolution industrielle du XIXe. Elle permettait les échanges et bénéficiait d’une population travailleuse.

En 1810, deux héritiers décident de transformer le moulin familial en fonderie. Ce sera le début de « l’aventure Peugeot ». La fonderie produira de l’acier, de l’outillage et des articles ménagers.

Cela ne suffit pas à Armand Peugeot, jeune ingénieur et véritable "visionnaire". Il profite d'un stage en Angleterre pour s'initier au monde moderne en train de se faire sous ses yeux, et comprendre les immenses bouleversements qui se préparent.

Conquis par la bicyclette, il la fait produire dans une des usines du Doubs.

Cependant, il voit déjà plus loin et songe à produire des véhicules à moteur. Après un premier échec, il crée sa première automobile à moteur à explosion en 1891.

Son entreprise n’en est pas encore à une production de masse, car après quinze ans, quelques centaines de voitures seulement sont sorties sur le marché.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

1894. Nommé ainsi, parce que la reine Victoria l’appréciait particulièrement, le Type 8 Victoria.

 

La famille avait été en désaccord sur l’évolution de l’usine initiale. Croire en l'avenir de l'automobile au point d'y investir une partie de sa fortune demandait beaucoup d'audace ! On était à l'ère du charbon, alors le pétrole... Heureusement, elle finit par comprendre la nécessité de travailler ensemble, sous la marque « Lion Peugeot ». Pour mémoire, le lion est l’emblème de la Franche-Comté.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Produit en 1902, le Type 3 Phaétonnet .

Depuis 1900, Peugeot est devenu le Premier producteur du monde avec 4800 automobiles, contre 4000 aux Etats-Unis, 800 en Allemagne et 175 en Grande Bretagne.

Type 56 Tonneau, 1904.

Type 56 Tonneau, 1904.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

En 1909, le Type 116 C Double Phaéton fut produit en 500 exemplaires. Notez le réservoir en cuivre sur le marchepied et la vraie « malle arrière » en cuir ! D’où le nom malle arrière encore employé pour désigner le coffre des voitures.

 

Ci-dessous, la fameuse 175 R Torpédo Grand Sport fut engagée dans de nombreuses courses. En 1925, elle gagna la Coupe des Alpes (environ 2900 km) et en 1926, le Tour de France Automobile, avec une vitesse maximum de 60 km/h.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Voici la 181 B Conduite Intérieure. En 1926, le chassis et l’ossature sont encore en bois, avant d’être, comme celle-ci, habillés de cuir.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Dix ans plus tard, Peugeot sortait cet élégant cabriolet décapotable  302 .

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Une place à part est à réserver à deux véhicules pour le moins surprenants.

Le premier, la 402 B Limousine à Gazogène, fut produit de 1940 à 1944.

Une fois de plus, il montre l’extraordinaire capacité d’invention et d’adaptation de la firme, de ses dirigeants et concepteurs.

Nous sommes au début de la 2e Guerre Mondiale. La menace de pénurie de carburant est plus que réelle.

Depuis un an, les ingénieurs planchent sur le sujet : adapter les moteurs essence au gaz, à partir du charbon de bois. Le modèle de tourisme permet de ne pas trop modifier la carrosserie. La voiture aura une autonomie de 80 km. 2500 véhicules seront fabriqués.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Le 2e véhicule, un mini cabriolet à 2 places, crée la surprise le 1e mai 1941 : la « VLV », Véhicule léger de Ville, à moteur électrique !

Seulement 377 VLV ont été produites de 1941 à 45.

Cette voiture urbaine a trouvé acquéreurs auprès des postiers et des médecins.

Elle avait une autonomie de 75 km/h, grâce à ses 4 batteries de 12 volts.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Souci de qualité, souci d’efficacité, souci d’emprise sur le monde moderne et recherche de la perfection. C’est dans cet esprit que la firme met au point ce curieux véhicule, destiné à tester l’endurance et les performances du moteur diesel de Peugeot.

La 404 Diesel Record d’endurance devait remporter 40 records internationaux à Montlhéry en juin 1965.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Peugeot, c’est aussi les courses sportives qui amènent les acteurs à se dépasser et donne au public des moments de plaisir et d’émotion inoubliables.

Armand Peugeot avait bien compris que les courses sportives seraient une vitrine à la fois pour l’automobile et pour son pays, lui qui possédait toujours, et plus tard ses héritiers, le goût de la compétition.

 

En 1925, il y avait eu la Torpédo Grand Sport, citée plus haut.

 

En 1937, Peugeot réalise avec la collaboration de Darl’Mat, concessionnaire parisien, la 302 Spécial Sport qui courut aux 24 Heures du Mans, avec une vitesse de 145 km/h.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...
Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Voici une 404 mythique : la 404 East Africa Safari. De 1961 à 1966, ses victoires donnèrent à la firme un immense prestige, en Afrique. Aujourd’hui encore, on y trouve nombre de ces anciens modèles, dont la longévité nous étonne.

1976 : sortie de la 104 Coupé ZS.

Voiture populaire, elle sera très prisée des amateurs de rallyes.

404 East Africa Safari & 104 Coupé ZS
404 East Africa Safari & 104 Coupé ZS

404 East Africa Safari & 104 Coupé ZS

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

La 405 T16 Pikes’Peak, pilotée par Ari VATANEN, remporta la fameuse course de côte de Pikes’Peak, au Colorado, en 1988. L’année suivante, Robby UNSER fut vainqueur de la course sur la même voiture.

C’est en 1990 que la 405 T6 Grand raid Paris-Dakar put afficher 8 victoires, dont 4 Paris-Dakar d’affilé.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Entre 2007 et 2010, Peugeot mit en course aux 24 Heures du mans, la voiture de type « Le Mans prototype », nommée 908 HDi FAP. Elle remporta 20 victoires sur les 31 courses. Malheureusement, Peugeot devait, peu après, se retirer définitivement de la compétition.

Si l' Aventure Peugeot nous était contée...

Pour terminer la visite, voici, une image d'un film chargé d'émotion. Il permet de pastager les sensations et la performance de Sébastien LOEB lors de la course de côte Pikes’Peak, que les Américains appellent « La course vers les nuages ».

Le trajet consiste en une montée de 20 km, de 2857 m d’altitude à 4290 m.

Non seulement il y a, au bout, un ravin de 600 m, mais les conditions climatiques changeantes, la poussière et la route glissante accentuent la difficulté. Sans compter sur la raréfaction de l'oxygène !

Le 30 juin 2013, le pilote français Sébastien LOEB battait l’ancien record de Rhys MILLEN, de plus d’une minute et demie, au volant de la PEUGEOT 208 T16 Pikes’Peak. Une caméra a filmé l’exploit de l’intérieur de la voiture. Cette vidéo est visible sur de nombreux sites.

Le grand espace de vidéo projection du Musée & notre pilote alsacien en pleine action.
Le grand espace de vidéo projection du Musée & notre pilote alsacien en pleine action.

Le grand espace de vidéo projection du Musée & notre pilote alsacien en pleine action.

Mes sources :

- Le Musée de l’Aventure Peugeot et ses explications précieuses pour un ou une non-spécialiste : www.museepeugeot.com

- Peugeot, une histoire de famille. Site de Caradisiac.com, consacré aux voitures. http://www.caradisiac.com/La-saga-Peugeot-50133.htm

- Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pikes_Peak_International_Hill_Climb#Records_actuel -

Remerciements à « Matttrix » pour son intéressante monographie des modèles de la gamme Peugeot, qui m’a permis de rectifier des erreurs de dates et de noms de modèles. Elle est publiée dans le forum suivant :

http://www.forum-auto.com/automobiles-mythiques-exception/section5/sujet382746.htm

Je suis l'auteur des photographies et des textes et je vous remercie de votre fidélité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

M.Cavayé 15/09/2016 21:58

Vous avez fait une erreur concernant la malle arrière de la Peugeot 116 C double phaéton. Elle n'est pas en cuir. L'ossature est en osier et recouvert de tissu enduit de bitume, puis peint. Seul les coins et sangles sont en cuir. J'ai la même malle chez moi. Merci pour votre blog. J'aime beaucoup aussi Arlnadur Indridason dont je lis chaque roman. Celui que je préfère est La femme en vert. Bonne continuation.

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens