Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 23:48

Voyage en noir et blanc. Jeux d’ombre et de lumière.

A noir...…

On se prend à penser à  Arthur Rimbaud et ses élucubrations.

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

Nuit extravagante de la pellicule argentique qui contraint le jour à se tapir dans l’ombre.

A l’heure de la sieste, quelle ironie !

 

 

 

Dans la France du Sud-Ouest, au pays des bastides :

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

A Noir, comme Araignée

dont la toile en trois dimensions capture de grosses lucioles

qui croient lui échapper en s’éteignant.

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

E Blanc… Nuit blanche du veilleur solitaire

qui rêve de trains fantômes et cherche en vain à étancher

sa soif d’étoiles

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

Tournant le dos à la noirceur des vieux palais léprosés aux façades de blanc salpêtre

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

Juché dans l’oculus au-dessus d’une

colonne de marbre,

le satyre se rit

De la suffisance des riches Bolognais moyenâgeux

Qui

Enlaidirent

La ville

De tours disgracieuses.

 

Deux cents furent construites, il n’en reste que deux. Tant mieux !

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

La Torre Asinelli. Cinq cents marches, 97 mètres.

En italien, "asino" veut dire "âne".

Le suffixe "ello" signifie "petit".

Autrement dit : "La Tour des petits ânes" !

"La bellezza dell’ asino : la beauté du diable !"

 

La tour a beau se dresser vers le ciel et la lumière,

Elle demeure incontestablement ancrée dans les ténèbres de l’Enfer.

 

 

Et, pour répondre à cet orgueil passé, dans la même ville

et à peu près à la même époque :

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

La Dame en noir.

Noire comme la douleur de cette Marie-Madeleine,

Immobilisée depuis plusieurs siècles, dans une église de

Bologne,

 

Devant le corps mort de Jésus de Nazareth.

La nuit d’ébène osera-t-elle recouvrir les villes d’opaline et d’argent ?

E Blanc…

L’éclat de l’étoile éblouissante n’est pas propice au repos.

Aussi le marcheur s’en retourne

aux ténèbres accueillantes.

 

Photos et textes de Morvane.

Partager cet article

Repost 0
Published by morvane - dans Photographie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens