Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 02:03

Qu’ils se couvrent de feuilles tendres au printemps,

Qu’ils portent haut leur feuillage d’été avec, parfois, une pointe de condescendance pour l’humanité turbulente, qui se presse à l’ombre généreuse qu’ils dispensent,

Qu’ils s’ébrouent des mille feux d’artifice d’automne, éparpillant rubis, agate, citrine et autres joyaux, immenses et merveilleux chants du cygne avant l’hiver,

Qu’enfin, ils gémissent d’angoisse gagnés par cette mort passagère qui les étreindra de longs mois… les arbres nous rendent heureux et nous n’avons de cesse de les admirer.

Arbres enneigés dans le Piémont italien.

Arbres enneigés dans le Piémont italien.

Bras levés

Démesurés

Echevelés,

Vieil homme qui ne sait plus son nom

Tu te hisses sur la pointe des pieds

Toujours plus haut !

Faute de cheminer d’une forêt à l’autre, tu t’allonges à la verticale

Mais jusqu’où ?

Tête renversée

Epaules désarticulées

Bras ballants dont les innombrables doigts tracent

D’infinis sillons sur la terre qui te retient

Malgré toi

Tu espères en vain te brûler aux Cieux incandescents

Mais le gel

Te déshabille

Inexorablement

Et tu pleures tout

Aux larmes ruisselantes

Dont tu ne vois pas la fin

Tu meurs et tu te tais.

 

Et moi, paupières enneigées, je me sens gagnée par la nuit du sommeil.

Morvane

A Rome, platanes "pleureurs" au bord du Tibre.

A Rome, platanes "pleureurs" au bord du Tibre.

Qui croirait qu'il y eut ici une ville doublement fortifiée?

Qui croirait qu'il y eut ici une ville doublement fortifiée?

Auprès de mon arbre...

Construite au XIIIe siècle, la ville de La Mothe devint rapidement la 2e ville de Lorraine après Nancy. Située entre le royaume de France et l’Empire germanique, sa position stratégique lui valut des convoitises. Elle connut trois sièges. Richelieu, ministre de Louis XIII qui avait le souci de la défense de la France, rendue difficile par l'étendue de ses frontières maritimes et terrestres, décida de la conquérir. A sa mort, son successeur Mazarin prit la ville et pour en finir avec cette ville trop menaçante pour la sécurité de la France, il ordonna de la raser, ce qui fut fait en 1645. Elle ne fut jamais reconstruite et il reste peu de vestiges. La nature a fini par reprendre ses droits sur cet oppidum.

Dans le département des Vosges, quelques arbres ébouriffés bordent le Mouzon, à Vrécourt.

Dans le département des Vosges, quelques arbres ébouriffés bordent le Mouzon, à Vrécourt.

Impossible enfin de ne pas terminer par le souvenir de la célèbre chanson de Georges Brassens :

 

Auprès de mon arbre, je vivais heureux

J’aurais jamais dû m’éloigner d’mon arbre

Auprès de mon arbre, je vivais heureux

J’aurais jamais dû le quitter des yeux !

 

Merci de votre fidélité.

Cet article a été écrit à la demande de la communauté "Nature & Patrimoine" que je salue cordialement ici.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by morvane - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Morvane
  • Le Blog de Morvane
  • : Une vraie dilettante ! Tout m'intéresse : les Lettres, les Arts, l'Histoire, les Sciences & les Techniques, les Sociétés & leurs Cultures, la Philosophie...Dilettante, oui, mais pas superficielle ! Car, sitôt qu'un sujet attire mon attention, j'ai envie de l'explorer et d'en savoir le plus. D'où mes recherches. Mais garder ses découvertes pour soi, est vain et égoïste. Aussi, j'aime les partager à travers ce blog. Enfin, j'ai la passion d'écrire. Je suis amoureuse de la langue française et elle me le rend bien par ses innombrables écrivains et poètes.
  • Contact

Rechercher

Liens